Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Article LA VOIX DU NORD

le Mercredi 18 septembre 2013

Une Christothèque, en octobre à Cambrai, pour témoigner d’une «Église joyeuse»

1663501035_B971055987Z.1_20130918182703_000_GJK18R 1663501035_B971055987Z.1_20130918182703_000_GJK18R  

 

Christothèque, comme Christ et discothèque… Il s’agit d’un phénomène en plein essor depuis une dizaine d’années au Brésil, un mélange aussi audacieux que réussi de rythmes électro et de catéchèse. Là-bas, ces soirées de musique électronique catholiques ont pour vocation de capter les jeunes attirés par les mouvements évangéliques ou éloignés de l’Église. Ces fêtes sont organisées dans des salles paroissiales, des cours d’églises ou des discothèques spécialement louées.

Annoncer l’Évangile auprès des jeunes

Ici, à Cambrai, la démarche est différente. « Cette année, au niveau du doyenné, on repart dans une nouvelle priorité pastorale, explique le prêtre cambrésien François Triquet. Tous les trois ans, on définit une cible. Ces dernières années, c’était La famille dans tous ses états, un thème qui avaient amené à de nombreuses réflexions autour de la cellule familiale. Mais cette année donc, s’ouvre un nouvel axe pastoral autour de l’annonce de l’Évangile auprès des jeunes ; la Christothèque vient en ouverture de cela ».


L’idée est née lors d’une réunion de préparation à cette nouvelle orientation. Y participaient « l’ensemble des groupes de jeunes catholiques existants dans les paroisses de Cambrai », à savoir des représentants des aumôneries des lycées catholiques et publics, des mouvements scouts, des groupes de prière Taizé ou Buisson ardent, des servants d’autels, etc., sans oublier des membres de l’équipe d’animation des paroisses de Cambrai (Marie-Ange Lefebvre et Marie-Annick-Boldoduc). « On cherchait un événement jeune et original pour lancer cette nouvelle démarche ». Plusieurs idées sont sorties de ce brainstorming… dont celle de Vincent Szymura, du Buisson ardent. « Il a indiqué qu’il connaissait le père Robert, à Fréjus, qui propose des Christothèques » (lire ci-contre). La proposition fait vite l’unanimité. Une date est même arrêtée : le samedi 19 octobre. « On avait fixé la date, mais on ne savait pas encore quoi y faire précisément », confesse l’abbé. Il faut croire que le ciel était cependant du côté des organisateurs : « Il nous a répondu qu’il n’y avait pas de souci car il doit être le lendemain à Bruxelles ». Cambrai allait donc constituer une étape idéale sur la route du prêtre-DJ vers la Belgique.


« Ce n’est pas du grégorien remixé»

Au cours de cette Christothèque sera donc mixée de la musique électronique « chrétienne ». « Ce n’est pas du grégorien remixé »,. éclate de rire l’abbé Triquet qui comprend bien que ce concept puisse laisser perplexe : « Il y a beaucoup de groupes de rock chrétiens qui ont composé en France ou à l’étranger (comme les Lyonnais de Glorious, par exemple). Le DJ récupère ces musiques-là, mais également des chants religieux qu’il remastérise. Il en fait un son ; il change juste la rythmique du chant ».
Quelque deux cents jeunes (attention : « lycéens, étudiants et jeunes pros » uniquement !) sont attendus à la Christothèque du 19 octobre où, il faut le signaler, « L’entrée est gratuite » et « Il n’y aura aucune boisson alcoolisée ». cette « teuf de Dieu » comme se plaît à l’appeler DJPadre Robert, se déclinera en plusieurs temps : « Au moment de l’accueil, chaque groupe ayant participé à l’organisation aura un temps pour présenter ses activités à l’égard des jeunes, indique l’abbé Triquet. Puis le père Wrona commencera son animation ; au cours de celle-ci, il témoignera, abordera son parcours de vie, sa conversion (lire ci-contre)… Et vers 23h30, on proposera, pour ceux qui le souhaitent, un temps de prière ». Un temps plus calme, mais « avec des chants festifs, des chants de louange ». Par ailleurs, « durant toute la soirée, dans une salle de la maison de quartier transformée un peu en chapelle, il sera possible de se poser un instant, de discuter », en présence d’un prêtre.
« Les gens ont parfois des clichés, regrette l’abbé. Ils pensent : L’Église, c’est pour les personnes âgées ou C’est triste, ennuyeux , etc. Nous, notre désir est de montrer une Église joyeuse, qui se retrouve pour faire la fête, danser, chanter, s’amuser et prier. C’est le message le plus important. Le pape François n’arrête pas de le dire depuis qu’il est arrivé : Soyez joyeux et témoignez de cette joie autour de vous… ». Ce témoignage, une première dans le Nord – Pas-de-Calais, sera à vivre le samedi 19 octobre à Cambrai.


Site Internet de l’événement : www.christotheque-cambrai.com

Facebook : www.facebook.com/Christothequeoctobre13.

Qui est DJ Padre Robert ?
Pourtant, à l’âge de 24ans, Robert Wrona vit une nouvelle conversion : « Cette rencontre avec Dieu a chamboulé ma vie. En mieux ! ». Il va alors abandonner le monde de la musique et entrer dans une communauté religieuse, monastique, à Fréjus (Var). La Fraternité missionnaire Jean-Paul-II qu’il a intégrée est une association de prêtres qui accueille des candidats au sacerdoce. La vie y est organisée autour de deux axes : la formation des futurs prêtres en lien avec le séminaire et différentes initiatives de Nouvelle Évangélisation « pour toucher ceux qui ne pratiquent plus » « : » : les Nuits 1482, les soirées de prière et d’évangélisation, l’évangélisation par porte à porte… et désormais les soirées d’évangélisation en discothèque.
En effet, dix ans après s’être éloigné des platines (période que Robert Wrona assimile à une « purification »), le désormais prêtre reprend la musique. Il mixe à nouveau, mais désormais « seulement à partir de musiques chrétiennes, faites pour Dieu par des gens amoureux de Dieu… Et ça change tout : ça véhicule la Paix, la joie, la bénédiction de Dieu… ». Son objectif : communiquer le message de l’Évangile à partir de musique et de son qui rejoignent les jeunes, en l’occurrence la techno : « Comme la guitare, le grégorien ou le gospel, nous utilisons le son électro pour louer Dieu, dans des teufs de Dieu : les Christothèques ! ».

http://www.lavoixdunord.fr/region/une-christotheque-en-octobre-a-cambrai-pour-temoigner-ia13b45101n1551611

Article publié par Le Buisson Ardent • Publié Jeudi 03 octobre 2013 • 395 visites

Actualités de l'Eglise

Quelle parole d’Eglise en politique ?
S’occuper de politique peut paraître surprenant de la part d’une Eglise qui affirme que...

« Dire Europe, doit vouloir dire ouverture »
Cette phrase de Jean Paul II (Ecclesia in Europa n°111) reste emblématique de la vision de...

« J’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi » (Mt 25, 36)
Sur cet appel de l’évangile de Matthieu, les chrétiens, depuis les origines, se sont engagés...

Haut de page